Message du président du conseil d’administration pour l’année 2013

L’année administrative 2013 fut la plus importante dans toute l’histoire de la SHRL grâce à l’exposition de la « présumée » cage (ou gibet) de Marie-Josephte Corriveau (1733-1763) dans le cadre de la commémoration du 250e anniversaire de sa pendaison. Cet événement tragique est devenu une légende qui a été suivie de générations en générations.
Grâce à la collaboration des Musées de la civilisation de Québec, nous avons pu exposer  la cage à Lévis. En effet, sans leur implication, nous n’aurions jamais pu présenter cet objet historique qui a marqué notre histoire locale et l’imaginaire du folklore québécois. Combien d’historiens et de spécialistes auraient souhaité la voir en personne de leur vivant? Je pense à Pierre-Georges Roy, Philippe Aubert de Gaspé, Luc Lacourcière et bien d’autres qui en ont tant parlé dans leur écrit et qui n’ont jamais pu la voir de leur vivant.

Deux expositions pour le 250e anniversaire de la pendaison de  La Corriveau :

Du 21 juin au 29 septembre, nous avons présenté une exposition au bureaud’accueil touristique de Tourisme Lévis situé dans l’ancienne gare ferroviaire.  Cette exposition intitulée « La Corriveau au-delà de la légende » a permis à de nombreux visiteurs provenant du Québec, des États-Unis et de l’Europe de connaître et d’apprendre l’histoire de cette femme qui fut pendue pour le meurtre de son deuxième mari. À cette occasion, les gens ont pu voir une réplique de la cage construite par M. Sébastien Corriveau.
Cette première exposition fut l’occasion de faire une introduction à la seconde qui allait suivre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis en octobre. Malgré des négociations très complexes pour emprunter la cage, nous avons pu présenter la cageempruntée au Peabody Essex Museum de Salem Massachusetts selon l’échéancier que nous avions planifié.
L’exposition de la cage au Centre de congrès et d’expositions a eu lieu du 3 au 6 octobre,en même temps que se tenait le colloque d’automne de la Fédération Histoire Québec le 5 octobre, lequel avait pour titre Dans la création d’une vision d’avenir du patrimoine, quelle sera notre contribution? Le porte-parole était M. Jean-Paul L’Allier, ancien maire de Québec (1989-2001). Ce furent deux événements majeurs qui ont attiré des centaines de sociétés d’histoire du Québec. Ainsi, lors de l’exposition, nous avons accueilli plus de 600 visiteurs pendant les quatre jours. Nous aurions souhaité que l’exposition puisse être tenue sur plusieurs semaines ou quelques mois, mais compte tenu des contraintes d’espace et de logistique, je suis entièrement satisfait des résultats et de la visibilité que l’exposition nous a apportés.

Le Tribunal de l’Histoire : L’affaire Corriveau

Le 4 octobre, nous avons présenté une représentation spéciale (hors-série) du Tribunal de l’histoire de la Commission de la capitale nationale du Québec à l’auditorium du Cégep Lévis-Lauzon, en présence de l’historien Jean-Marie Lebel. Nous avons eu 180 spectateurs.

Cette commémoration nous a permis de nous offrir une très belle visibilité au niveau local, régional et provincial. Les grands médias (journaux et télévision) nous ont permis de nous faire connaître et de nous amener des nouveaux membres. Les réseaux sociaux ont été d’un grand support. En effet, notre page Facebook et notre compte Twitter nous ont permis d’obtenir des contacts essentiels et nous avons pu transmettre rapidement les informations grâce aux réseaux sociaux
Je tiens à remercier l’équipe des Musées de la civilisation de Québec. En particulier M. Dany Brown, directeur par intérim au service des collections du Musée des civilisations,  Mme Sylvie Toupin, conservatrice des collections scientifiques du Service des collections, des archives historiques et de la bibliothèque, ainsi que Philippe-Antoine Hamel, coordonnateur aux emprunts du Service des collections, des archives historiques et de la bibliothèque, pour leur grande collaboration et leur professionnalisme dans le projet de l’emprunt et de l’exposition de la cage de La Corriveau.
Sans eux, nous n’aurions pu réaliser le plus grand projet dans l’histoire de la SHRL. Je tiens également à remercier nos commanditaires pour leur soutien financier. Notamment, la Commission de la capitale nationale du Québec, la Caisse Desjardins de Lévis, M. Michel Douville, directeur général du Centre de congrès et d’expositions de Lévis, M. Christian Dubé, député provincial de Lévis, ainsi que la Ville de Lévis et nos bénévoles qui ont accepté de nous offrir leur appui dans la réalisation de ce projet historique.
Je remercie Mme Claude Corriveau, ethnomuséologue, qui a réalisé les deux expositions de manière très professionnelle. Merci également à nos administrateurs et administratrices qui ont travaillé avec ardeur et minutie dans ce dossier. Notamment, Mme Claudia Méndez, notre vice-présidente sortante, qui a pris à cœur ce dossier depuis 2011, France Desjardins notre secrétaire sortante, M. Charles-Olivier Roy, M. Xavier Chambolle, Mme Évelyne Fortier et M. Louis Hallé. Sans oublier notre directeur général, Monsieur Gilbert Samson, qui a effectué du travail de bureau pour répondre aux demandes.
Comme vous le savez sans doute, la cage est actuellement conservée à la Réserve muséale de la Capitale nationale car elle est présentement analysée par des professionnels pour être en mesure de valider son authenticité. La SHRL collabore au dossier d’authentification pour le volet historique par le dépôt d’un rapport de recherche qui sera remis aux experts.
Des spécialistes doivent faire des analyses physico-chimiques pour fournir un rapport exhaustif qui permettra de déterminer son authenticité et d’enclencher officiellement son rapatriement (si les analyses sont positives) afin de conserver précieusement une pièce importante de notre patrimoine qui a marqué des générations. La cage sera conservée jusqu’à l’automne 2015. Je souhaite que les résultats du rapport que nous allons recevoir seront positifs et que la cage pourra être rapatriée au Québec.

Nos activités estivales et automnales :

Cette année, la SHRL ne s’est pas uniquement concentrée sur la cage de La Corriveau. Nous avons continué à commémorer des grands événements historiques et nous avons animé nos chapelles à l’été 2013.

L’inauguration du monument du chevalier François-Gaston de Lévis (1719-1787)

Le 19 juin, nous avons assisté au dévoilement du monument du chevalier François-Gaston de Lévis (1719-1787) sur la Terrasse du Chevalier de Lévis. Cette réplique réalisée par M. Charles-Olivier Roy, notre ancien administrateur, a permis de réaliser le rêve de son arrière-grand-oncle, Pierre-Georges Roy, qui souhaitait voir un monument en l’honneur de celui qui fut le héros de la bataille de Sainte-Foy en 1760 et dont le nom aété choisi pour identifier notre ville. Des documents historiques ont été déposés dans une capsule temporelle (un coffret scellé) à l’intérieur du socle qui contient des livres et des exemplaires de notre revue. Notamment, la biographie de Mgr Joseph-David Déziel (1806-1882), écrite par Joseph-Edmond Roy en 1885 et rééditée en 1989 par la SHRL.

Les expositions à la chapelle Saint-François-Xavier

Nous avons animé les chapelles de procession du Vieux-Lauzon pour une huitième année. À la demande générale, nous avons représenté à la chapelle Saint-François-Xavier, notre exposition sur l’usine Baribeau les 22 et 23 juin et celle sur l’usine L’Hoir les 29 et 30 juin. Ce fut un grand succès. Les 6 et 7 juillet, M. André Charron a présenté une exposition de photos de l’usine Les Scies Mercier Inc. qui a permis de montrer l’intérieur de la plus vieille usine de Lévis. Le 31 août et le 1er septembre 2013, nous avons présenté en cette même chapelle, une exposition de photos intitulée Lévis, hier et aujourd’hui de M. Claude Côté. C’était une exposition qui permettait de comparer le passé et le présent. Une exposition très intéressante qui nous a permis de voir l’évolution et la conservation de notre patrimoine. Du 13 juillet au 25 août, les artistes de la région ont pu exposer leurs œuvres sous plusieurs thématiques. Notamment l’aquarelle, le vitrail, la peinture, la broderie et des cartes de souhaits artisanales. Nous avons eu 720 visiteurs au total pour toutes ces activités. Je tiens à remercier notre directeur général, M. Gilbert Samson, ainsi que Mme Denise Berberi, pour avoir monté les expositions des artistes pendant les six dernières années. Ce fut une très belle réussite.

Visite estivale de la chapelle Sainte-Anne

Pour les visites estivales de la chapelle, nous avons engagé une guide, Mme Gabrielle Dufour Larue, qui a fait un excellent travail. Elle a raconté l’histoire de la chapelle, mais aussi celle du secteur historique qui englobe notamment la localisation de la cage de la Corriveau, la concession de Guillaume Couture, etc. Le 26 juillet, dans le cadre de la Fête de sainte Anne et du 120e anniversaire de la première messe, nous avons animé en soirée (de 19h à 21h) la chapelle en collaboration avec la paroisse Saint-Joseph de Lévis. Je tiens à remercier M. l’abbé Nelson Audet, vicaire de la paroisse, qui a animé la partie religieuse. La saison estivale s’est terminée le 1er septembre et nous avons eu 215 visiteurs à la chapelle Sainte-Anne.

Les Journées de la Culture :

Les 28 et 29 septembre 2013, nous avons ouvert la crypte de l’église Notre-Dame. Cette activité a encore une fois attiré de nombreux visiteurs. Nous en avons eu 84 et cela nous a permis d’avoir des nouveaux membres.

Le tricentenaire du chemin royal (la rue Saint-Joseph) :

Le dimanche 3 novembre 2013, la SHRL s’est associée avec divers partenaires pour commémorer à l’église Saint-Joseph un anniversaire historique incontournable : le tricentenaire du chemin royal, le plus vieux de Lévis. La SHRL, la paroisse Saint-Joseph de Lévis, les religieuses du Couvent de Jésus-Marie de Lauzon, les Chevaliers de Colomb de Lauzon (Conseil de 10650), les Arquebusiers de Kébec Inc. et la Société d’histoire des Filles du Roy se sont regroupés afin de souligner cet événement.
Ainsi, une messe commémorative fut célébrée par l’abbé Paolo Maheux, curé de la paroisse, et un brunch a été organisé par les Chevaliers de Colomb à la salle Monseigneur-Bourget. Le groupe des arquebusiers a effectué une criée à l’ancienne sur le perron de l’église, une salve de mousquets et un tir de canon à poudre dans le parc située derrière le monument de Guillaume Couture. La SHRL a exposé pour la première fois la carte du chemin royal de 1824. Nous avons également présenté une exposition de photos anciennes de la rue Saint-Joseph. Ce fut aussi l’occasion de souligner le 350e anniversaire de l’arrivée des Filles du roi. J’ai également présenté une conférence intitulée « Les faits méconnus et tragiques du chemin royal et de la rue Saint-Joseph ». Les religieuses de Jésus-Marie ont accueilli les gens qui ont pu visiter leur centre d’interprétation et leur chapelle du Sacré-Cœur. Nous avons eu plus de 125 visiteurs à notre exposition. Ce fut un succès inespéré grâce à leur précieuse collaboration.
J’en profite pour remercier le curé, l’abbé Paolo Maheux, Soeur Véronique Lacroix,supérieure des religieuses de Jésus-Marie de Lauzon, Mme Monique Lehouillier du comité liturgique, M. André Gaumond des Arquebusiers du Kébec Inc., M. André Desbiens des Chevaliers de Colomb de Lauzon et Mme Ruth Betty de la Société d’histoire des Filles du Roy pour leur collaboration dans l’organisation de cette commémoration.

Nos conférences offertes aux membres :

6 novembre 2013 : L’histoire de la musique à Lévis des origines à 1960

Le 6 novembre 2013, nous avons eu le plaisir d’accueillir l’historien Yves Hébert, un de nos anciens administrateurs, qui nous a présenté une conférence intitulée « L’histoire de la musique à Lévis des origines à 1960 » à l’église Saint-David-de-l’Auberivière. Cette conférence s’est tenue dans cette église pour souligner l’inauguration du nouveau domicile de l’Orchestre symphonique de Lévis. M. Gaétan Hallé, président de l’assemblée de  Fabrique de la paroisse Saint-Joseph, nous a raconté l’histoire de l’église C’était la première fois que la SHRL y présentait une conférence. M. Yves Hébert nous a permis d’apprendre des faits inusités concernant l’histoire de la musique à Lévis. Une conférence très intéressante.

19 février 2014 : Douze vieilles maisons de Lévis décor-tiquées par l’archéo-logis

Nous avons accueilli M. Raynald Bilodeau (ethnologue, restaurateur, artiste, conseiller en patrimoine et ancien administrateur de la SHRL) qui nous a présenté une conférence ayant pour titre « Douze vieilles maisons de Lévis décor-tiquées par l’archéo-logis ».Cette conférence sur les papiers peints nous a permis d’en apprendre un peu plus sur la décoration intérieure des résidences lévisiennes à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.

26 mars 2014 : La petite histoire de l’incendie de l’Institut Saint-Joseph-de-la-Délivrance

Nous avons souligné le 50e anniversaire de l’incendie de l’ancien Institut Saint-Joseph des Sœurs de la Charité de Québec. Pour cette occasion, nous avons présenté une conférence à la salle communautaire de l’église Christ-Roi. C’est dans ce secteur que le deuxième plus gros sinistre de l’histoire de Lévis a eu lieu. La conférence fut présentée par M. Jean-Luc Lemieux et M. Garey Côté, deux experts des incendies de Québec et de Lévis. Nous avons eu l’honneur d’accueillir Sœur Monique Gervais s.c.q. qui représentait les Sœurs de la Charité de Québec en compagnie de quelques consoeurs. De nombreux témoignages ont été exprimés par quelques personnes qui étaient présentes lors de cette terrible conflagration du 5 avril 1964.

Bilan de l’année 2013-2014 :

Comme vous le constatez, la SHRL a eu une année extraordinaire qui lui a permis d’avoir une grande visibilité provinciale et nationale. Nous avons pu commémorer des faits historiques incontournables malgré notre année très chargée. Je remercie tous nos bénévoles qui nous ont aidés dans l’organisation de nos activités, le montage de nos expositions, l’accueil des gens et les appels téléphoniques pour nos conférences, les visites à la crypte et la livraison de notre revue. Votre aide est grandement appréciée.
En terminant, je tiens à remercier Mme Claudia Méndez, Mme France Desjardins et Mme Evelyne Fortier qui nous quittent pour réaliser de futurs projets. Leur contribution dans le dossier de la commémoration du 250e anniversaire de la pendaison de La Corriveau et leur contribution dans la SHRL est grandement appréciée. Je souligne que Claudia nous quitte à titre d’administratrice, mais qu’elle poursuivra son travail d’éditrice de notre revue. J’en profite également pour remercier et féliciter M. Xavier Chambolle qui nous a conçu un nouveau site web qui pourra répondre à nos besoins et à ceux de nos membres. Je tiens aussi à remercier le Collège de Lévis qui nous héberge gratuitement depuis notre fondation. Sans le soutien du Collège, nous n’aurions pas les avantages que nous possédons. Finalement, merci à la paroisse Saint-Joseph de Lévis qui nous permet d’utiliser ses salles pour la présentation de nos conférences et autres activités.
En 2014, d’autres commémorations historiques auront lieu. Notamment, le 320eanniversaire de la fondation de la paroisse Saint-Joseph de Lévis, le 225e anniversaire de la construction de la chapelle Sainte-Anne du Vieux-Lauzon, le 100e anniversaire du début de la Première Guerre mondiale, le 70e anniversaire du débarquement de Normandie et bien d’autres qui s’ajouteront éventuellement au courant de la prochaine année. Ce sera au tour du nouveau conseil d’administration de suivre les prochaines commémorations qui ne doivent pas être oubliées.
Longue vie à la Société d’histoire régionale de Lévis!
Vincent Couture
Président du conseil d’administration de la SHRL